Actualités régionales

les cidriculteurs bretons vont détruire les stocks 2019!

21 octobre 2020 à 07h47 Par Nicolas VETAL

Alors que la récolte 2020 bat son plein dans les vergers bretons, les cuves dans les cidreries sont encore pleines, car la cuvée 2019 s'est mal vendue à cause de la crise sanitaire. La profession vient d'appeler les maires & les élus locaux à acheter du cidre breton pour remplacer le Crémant lors des vins d'honneur et cérémonie, une façon d'écouler les stocks. La profession s’est déjà prononcée en faveur d’une grande opération de « dégagement ». Financée par l’État à hauteur de cinq millions d’euros, cette transformation des excédents sera a priori faite par méthanisation. Un temps envisagée, la distillation pour fabriquer du gel hydroalcoolique a été abandonnée en raison de l’éloignement des outils de production.


Car contrairement au vin, le cidre ne se garde pas. Il doit être consommé dans l’année », ajoute le bien nommé Nicolas Poirier, producteur de cidre à la distillerie du Gorvello (Morbihan) et président de la Maison cidricole de Bretagne.

Écoutez l'interview de Nicolas Poirier, président de la maison cidricole de Bretagne

Écouter le podcast

La Bretagne est la deuxième région cidricole en France. Elle produit 40% du cidre consommé en France, soit 436 000 hectolitres par an. Structurée au sein de l’association cidricole bretonne, la filière emploie 1000 personnes dans ses vergers et ateliers.