Le village de Bovel, près de Plélan Le Grand, continue de lutter contre « Linky »

5 avril 2019 à 2h08 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Une lutte judiciaire pour son maire, José Mercier, qui tente de faire interdire leur installation au sein de sa commune.
La justice l'a déjà débouté en annulant plusieurs de ses arrêtés municipaux, mais hier, il défendait un autre stratégie : il autorise la pose des compteurs « uniquement si les citoyens sont protégés des risques d'incendie ». Un risque qui n'est pas nul.
José Mercier estime donc avoir des arguments en sa faveur. « Mon but est de démontrer qu’Enedis ne respecte pas le règlement sanitaire départemental, dont le maire doit veiller à la bonne application sur sa commune », explique-t-il.
Un argument qu'il a détaillé hier devant le tribunal administratif de Rennes, en compagnie de 70 personnes venues le soutenir.
Verdict attendu dans 8 à 15 jours.