Eco / social

26 juin 2020 à 4h49 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Le chômage est à son plus haut niveau depuis 25 ans en Bretagne.
Sans surprise, fin mai, on comptait 279 400 demandeurs d'emploi, soit 5,5% de hausse par rapport à mai 2019.
Les chômeurs de catégorie A sont particulièrement touchés. Leur nombre a augmenté de plus de 30% ! sur un an. Mais par rapport au mois d'avril, certains indicateurs s'améliorent, à la suite du déconfinement.

Concernant le chômage partiel, la Direction Régionale des Entreprises annonce un renforcement des contrôles, jusqu'à la fin 2020 pour faire le tri entre les entreprises qui ont réellement eu besoin de ce dispositif et celles qui ont fraudé.

La liquidation de l'entreprise « St Malo Manutention ».
Une liquidation prononcée hier par le tribunal de commerce de St Brieuc qui met sur le carreau 34 dockers.
L'entreprise avait cumulé presque 1M€ de passif.
Le port malouin, lui, se retrouve sans aucun sous-traitant pour ses opérations de manutention.

La grève se poursuit au sein de l'entreprise d'agroalimentaire Tipiak.
Une grève qui a débuté depuis 2 semaines et qui touche plusieurs sites dont ceux de Fouesnant et St Aignan de Grandlieu.
Les salariés réclament une prime pour leur engagement pendant le confinement, des augmentations de salaires et une amélioration de leurs conditions de travail et de leur reconnaissance.

Sur le front du tourisme, l'été pourrait « sauver les meubles ».
Si l'on en croit les récents retours des professionnels, les demandes de location seraient en forte hausse depuis quelques jours.
Que ce soit via les agences de voyages, les campings ou sur les sites de locations entre particuliers.
La Bretagne semble être une destination prisée. Il faut dire que l'épidémie de covid 19 y a été beaucoup moins forte qu'ailleurs et que la crainte d'une canicule y est moins présente.