Covid : Les dégâts collatéraux se font de plus en plus ressentir

13 novembre 2020 à 5h20 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Les dégâts collatéraux de la crise sanitaire et des confinements se font de plus en plus ressentir.
En Ille-et-Vilaine, le Secours catholique publie son rapport annuel sur l’état de la pauvreté.
Il apparaît que les mesures prises pour lutter contre la covid ont fragilisé d'avantage les 11 000 ménages que l'association accompagne.
Des ménages qui ne disposent que de 2 à 9€ / jour pour vivre.
Ce sont principalement des adultes de 25 à 49 ans, souvent célibataires, ou des mères isolées... dont les besoins essentiels sont de manger, de se déplacer, de payer factures et loyer... mais surtout d'être écouté.