Actualités 44

70 jours d'odeurs « très fortes » contre 91 jours

28 janvier 2020 à 05h57 Par Benoit DE MINIAC

Autour du site industriel de l'estuaire de la Loire, les gênes olfactives sont en baisse entre les années 2017-2018 et 2018-2019.
Résultat d'une étude publiée par Air Pays de la Loire qui avait recruté « des nez bénévoles » pour évaluer le nombre de jours dérangeants pour les habitants de Donges, Montoir-de-Bretagne, Paimbœuf et Corsept.
Des odeurs qui proviennent à 61% de la raffinerie Total et à 36% du site Cargill.