Pollution maritime en baie de Saint-Brieuc sur le chantier éolien

18 juin 2021 à 7h32 - Modifié : 18 juin 2021 à 8h53 par Nicolas Vétal

Paysage éoliennes

Le 14 juin 2021 à 06h30, le navire d'installation offshore Aeolus, appartenant à la société Van Oord, a déclaré au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Corsen une fuite d’huile de 100 litres.


Ce navire réalise depuis le début du mois de mai des travaux de forage en baie de Saint-Brieuc dans le cadre du projet de parc éolien porté par la société Ailes Marines. La pollution, d’abord observée par le satellite Cleanseanet, puis confirmée par un avion des Douanes à 14h20, a provoqué une nappe de 8.6 nq de long et 1,5 nq de large. Face à cette pollution d'ampleur significative, la préfecture maritime de l’Atlantique a rapidement transmis les éléments observés au procureur de la République de Brest, à présent en charge du dossier. En outre, le préfet maritime a décidé d’engager le Bâtiment de Soutien et d'Assistance Affrétés (BSAA) Sapeur et son matériel de lutte antipollution. L’équipage du Sapeur appareillera dans la nuit pour une arrivée sur zone mardi 15 juin matin. De son côté, Ailes Marines a déclaré à la préfecture maritime de Brest que l’Aeolus devrait quitter la baie de Saint-Brieuc également dans la matinée du mardi 15 juin et rejoindre un port hollandais pour y conduire des vérifications sur les équipements de forage.