LE JOUR OU...

Le jour où...Le naufrage de la Marie-Thérèse

La famille Le Bras était allée passer la journée chez des amis, Mme Huin et ses fils, qui habitent Port-Béni en Pleubian. Après souper, ils décidèrent de rentrer à Tréguier. Les fils Huin proposèrent de les y conduire dans un canot qu’ils avaient loué pour la saison. Ils allèrent trouver Pierre Le Briand, marin retraité et lui dirent d’armer le bateau. Celui-ci fit remarquer que ce retour par bateau, étant donnés le vent, l’heure tardive et la marée, n’était guère prudent, ils insistèrent et Le Briand céda en disant : « si nous buvons la goutte ça ne sera pas ma faute ! ».  C’est donc sur la Marie Thérèse, un vieux bateau jaugeant à peine deux tonneaux, que prirent place dix sept personnes.

La famille Le Bras était allée passer la journée chez des amis, Mme Huin et ses fils, qui habitent Port-Béni en Pleubian. Après souper, ils décidèrent de rentrer à Tréguier. Les fils Huin proposèrent de les y conduire dans un canot qu’ils avaient loué pour la saison. Ils allèrent trouver Pierre Le Briand, marin retraité et lui dirent d’armer le bateau. Celui-ci fit remarquer que ce retour par bateau, étant donnés le vent, l’heure tardive et la marée, n’était guère prudent, ils insistèrent et Le Briand céda en disant : « si nous buvons la goutte ça ne sera pas ma faute ! ».  C’est donc sur la Marie Thérèse, un vieux bateau jaugeant à peine deux tonneaux, que prirent place dix sept personnes.

29 mai 2019