Une trentaine de bretons vont porter plainte contre les fabricants de pesticides

27 février 2019 à 5h24 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Il s'agit des « pisseurs involontaires de glyphosate ».
Réunis début février à Pontivy pour des tests urinaires, ils viennent de recevoir leurs résultats. Et conformément à ce qu'ils craignaient, leurs urines contiennent bien du glyphosate avec des taux jusqu'à quatorze fois au-dessus de la norme autorisée dans l'eau potable.
Leurs plaintes vont être portées par un cabinet d'avocats de Lyon et jugées par le Pôle Santé Publique à Paris.
Depuis quelques mois, ce type d'action se multiplient à travers tout l'hexagone.