Actualités 44

Une entreprise nantaise en course contre la Covid

12 août 2020 à 08h29 Par Benoit DE MINIAC
Crédit photo : DR

Alors que la Russie affirme avoir mis au point un vaccin contre le Coronavirus, une entreprise de biotech nantaise a pris place dans la course internationale.
Après des mois de recherche, le laboratoire va démarrer une phase de test clinique, avant d’éventuellement produire un vaccin courant 2021.
La société de biotech Valneva est basée à Saint-Herblain près de Nantes mais aussi en Autriche, en Ecosse et en Suède. Elle est engagée dans une véritable course contre la montre, bien plus rapide que les protocoles classiques. Comme nous l'explique Franck Grimaud, le directeur général de Valneva

Écouter le podcast

Valneva vient notamment de signer un accord avec le Royaume-Uni pour une précommande de près de 100 millions de doses de vaccin. Une bonne nouvelle pour Valneva puisque ce contrat permettra à l’entreprise de financer en partie les essais cliniques. Ecoutez son directeur général, Franck Grimaud

Écouter le podcast

Une course à laquelle ont pris part de nombreux laboratoires à travers le Monde, avec des techniques différentes, sans pour autant se marcher sur les pieds. Selon Franck Grimaud, directeur général de Valneva, cette concurrence est essentielle en ce moment

Écouter le podcast

Pour l’instant, il n’existe aucune certitude sur le taux d’efficacité du vaccin développé par Valneva, ni son potentiel exact. Si les essais cliniques sont concluants, le vaccin pourrait voir le jour à la mi 2021. Les prochains mois seront cruciaux dans cette course pour limiter la propagation du virus. Selon les résultats, on pourra comprendre s’il est saisonnier ou pas, et si la guerre est en passe d’être gagnée ou si la recherche doit continuer.

Au niveau de l'épidémie de Covid 19 en Bretagne, on compte 220 cas supplémentaires depuis vendredi.
Soit une moyenne de 55 cas / jour.
Des cas équitablement répartis :
+56 en Ille-et-Vilaine ;
+46 dans le Finistère ;
+44 dans le Morbihan ;
et +26 dans les Côtes d’Armor ;

Concernant la prise en charge à l’hôpital, toujours aucune inquiétude.
Il n'y a que 5 patients en réanimation (-2 depuis vendredi) et 57 dans les autres modes d’hospitalisation (+2 depuis vendredi).
On déplore toutefois un décès supplémentaire, soit 268 depuis le 28 février.

Quant à la campagne de tests PCR, plus de 188 000 tests ont été réalisés depuis le 4 mai dont 31 872 sur la dernière semaine.
1,5 % de ces tests s’est révélé positif sur la semaine du 3 au 9 août 2020, contre 1 % sur la semaine du 27 juillet au 2 août. Notamment 21 cas au sein de l'abattoir SVA de Vitré (35) sur 2000 salariés.

Tandis que 11 clusters sont actuellement en cours d’investigation par l’ARS Bretagne.
Un cluster est le fait d’identifier au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement.
L’existence de ces cas groupés signifie qu’il y a, localement, une ou plusieurs chaînes de transmission actives sans que l’ensemble de la région soit atteinte.