Actualités 56

Une centaine d'ostréiculteurs du pays d'Auray dépités

13 janvier 2020 à 06h24 Par Benoit DE MINIAC

Ils ne peuvent plus vendre leurs huîtres depuis la fin décembre : plus d'une centaine d'ostréiculteurs du pays d'Auray sont dépités.
Dépités mais résolus à se battre. Mercredi dernier, ils ont manifesté devant le siège de la communauté de communes Auray Quiberon Terre Atlantique.
Pour eux, les choses sont claires : la pollution vient de la terre, et si leurs huîtres portent le norovirus (le virus de la gastro), c'est parce que les stations d'épuration rejettent des eaux contaminées dans la mer. C'est ce que dénonce Renan Henry, ostréiculteur à Crac'h, près de la Trinité sur Mer

Écouter le podcast

Écouter le podcast

Écouter le podcast

Notez que le CD56 va voter une aide de 1M€ en faveur de la communauté de communes Auray Quiberon Terre Atlantique afin d'aider au financement d'une nouvelle station d'épuration, à Locoal-Mendon.
Les ostréiculteurs, eux, envisagent une action en justice, et menacent de mener des manifestations moins pacifiques, dans les jours ou les semaines qui viennent, s'ils ne sont pas entendus.

J'ajoute que la pêche à pied est interdite jusqu’au 15 janvier au Croisic.
Pêche de loisir et professionnelle à cause, justement, de la présence de norovirus dans les coquillages.
La préfecture fait état de plusieurs cas de toxi-infection alimentaire collective en lien avéré avec la zone concernée.