Un départ sans fanfare pour Tara

14 décembre 2020 à 9h04 - Modifié : 14 décembre 2020 à 9h09 par Nicolas VETAL

OCEANE FM


Le voilier français destiné à la recherche scientifique et à la défense de l'environnement a quitté Lorient samedi, pour un périple de près de 2 ans sur les côtes chiliennes et en Atlantique sud. Une mission qui vise à mieux connaître le "microbiome" des océans : les virus, bactéries, micro-algues, et mieux prévoir leur réaction au changement climatique. Une mission de 70 000 kms, mais un départ en toute sobriété, covid oblige : pas de public, pas d'animation. L'équipage était d'ailleurs confiné depuis une semaine à bord, pour éviter tout risque de contamination. Mais plutôt que de repousser le départ, c'est le choix de s'adapter qui a été retenu, comme l'explique Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara :



Écouter le podcast



Tara se donne donc 2 ans pour étudier le "microbiome marin", l'ensemble des virus, des bactéries, des micro-algues qui peuplent les océans... et qui restent très mal connus, comme l'explique Colamban de Vargas, chercheur au CNRS, à la Station biologique de Roscoff, et co-directeur de l'expédition :



Écouter le podcast



Tara a mis le cap sur les côtes chiliennes, avant un grand périple tout autour de l'Atlantique sud. 23 escales sont au programme, en Amérique du sud et en Afrique, pour aller à la rencontre des scientifiques locaux, des enfants dans les écoles comme du grand public. Retour à Lorient prévu en septembre 2022.



*Sujet de Yann Launay