Quelques réactions en Bretagne après l'onde de choc

8 janvier 2015 à 7h27 par La rédaction

OCEANE FM
La maire de Rennes, Nathalie Appéré, parle d'une ''effroyable barbarie"" et estime que ''c'est la République qui est attaquée aujourd'hui"".<br>François Régis Hutin, le patron de Ouest-France, a assuré : ''on ne se laissera pas intimider, c'est la liberté de la presse, notre liberté la plus chère qui est mise en cause et à travers elle toutes nos libertés"".<br>A Nantes, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault appelle à dire ''non à la haine, non à la lâcheté, non à la violence, non au terrorisme et oui à la liberté"".<br>Le dessinateur breton Nono, lui, était à Vannes hier soir.<br>Il parle d'un ''11 septembre français'' et pense tout particulièrement aux ''Quatre crayons dégommés par des monstres, des barbares''. (Photo : le dernier dessin de Charb)"