« Pour que le breton fasse partie de l'avenir de la Bretagne »

12 mars 2021 à 6h36 - Modifié : 12 mars 2021 à 6h39 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Grand rassemblement régional, demain à Quimper, à l'occasion du lancement de Mizvezh ar brezhoneg, le mois du breton.
Enseignants, syndicats, partis politiques et associations défenseurs de la langue bretonne se mobilisent. Notamment l'UDB qui constate, je cite, que « le gouvernement démontre son peu d'intérêt pour la sauvegarde et la promotion de notre langue ». En particulier, en ce début d'année, via le blocage autour de la convention Etat-région.
L'UDB qui rappelle que 43% des 15-39 ans veulent que leurs enfants apprennent le breton alors que moins de 10 % des écoles le proposent.



A ce sujet... sachez qu'un premier livret de famille bilingue, en langue bretonne (émis par la ville de Nantes) a été remis à une famille de Notre-Dame-des-Landes.
C'est l'élu nantais en charge des enjeux bretons, Florian Le Teuff, qui s'en est chargé.
Un document officieux, qui ne peut pas servir pour les démarches officielles mais dont la portée est symbolique.


Les parents brittophones s'appellent Brendan Guillouzic-Gouret et Tifenn Merien. Ils sont les parents de la petite Lupita. Ils racontent à Cédric Mané ce que symbolise ce livret de famille


Écouter le podcast


Écouter le podcast