Pas de « tildé » pour Fanch

14 septembre 2017 à 3h45 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Le TGI de Quimper a rendu son verdict hier dans l'histoire du petit Franch.
Ce Finistérien né le 11 mai dernier ne peut écrire son prénom avec un « tildé » sur son « n ». Il ne figure pas parmi les signes autorisés dans l'état civil.
Les parents de Fanch pourraient déposer un recours.
Une décision que regrette le président du CR de Bretagne, Loïg Chesnais Girard, pour qui « Fañch ne met pas en danger l’unité du Pays. Au contraire, l’accepter, c’est reconnaître notre diversité et, au final, nous renforcer collectivement. »