Noël, c'est dans un petit mois...

30 novembre 2017 à 4h47 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

... et c'est déjà le grand rush chez les producteurs de sapins.
La coupe des arbres se termine et les expéditions sont au plus fort.
Chez Floval, en Ille et Vilaine, ce sont 2M€ de chiffre d'affaire qui se jouent sur une quinizaine de jours seulement.
Et le gros de la production est constitué de Nordmann : une espèce qui s'est imposée dans les foyers... et dans les champs bretons, forcément.
Cette année vous trouverez même une étiquette "Nordmann de Bretagne" sur certains sapins. Il faut dire que la Bretagne compte désormais parmi les grosses régions productrices, en France et en Europe.


- C'est ce que nous explique Loïc Le Calvez, pdg de la société Floval Écouter le podcast


- Reste que l'année 2017 a été un peu stressante pour les producteurs de l'Ouest et pour leurs sapins Écouter le podcast


- Si le Nordmann est la star incontestée, avec ses larges aiguilles, sa couleur et sa résistance une fois coupée,  il n'a pas forcément toutes les qualités : son prix reste élevé, et son odeur est très discrète : les producteurs sont donc toujours à la recherche de l'espèce idéale Écouter le podcast


- Sachez que lorsque vous achèterez votre sapin, le plus souvent, il aura été coupé plusieurs semaines auparavant, et quelques précautions peuvent garantir sa durabilité : les conseils de Loïc Le Calvez Écouter le podcast


Propos reccueillis par YL.