Mobilisation des opposants au projet de Surf Park de Saint-Père-en-Retz

22 juillet 2019 à 3h38 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Dès vendredi soir, ils se sont regroupés sur la parcelle qu'un agriculteur a accepté de transformer en un site aquatique équipé qu'une vague artificielle, avec l'ambition d'y passer le WE. Ils parlent d'un projet « écocide ». Sur place, ils se sont retrouvés face-à-face avec des agriculteurs. L'un de ces derniers a été blessé.
Finalement, les opposants sont repartis d'eux-mêmes samedi après-midi.

Rappelons que les agriculteurs ne sont pas forcément favorables au Surf Park, mais ils n'acceptent pas les méthodes des opposants. Le porteur de projet, lui, a tenté de s'expliquer et de faire de la pédagogie. Le 17 juin dernier, le président du CD44, Philippe Grosvalet, avait évoqué un projet « aberrant ».

A St Brieuc, rassemblement de qq GJ, samedi dans le centre-ville.
Un rassemblement de 70 personnes pour dénoncer les violences policières et l'usage des armes lanceur de balle de défense (LBT).
« Quand l’unique réponse d’un pouvoir est la violence, il est temps de s’inquiéter pour notre démocratie » a souligné le syndicat « Solidaires ».

Autre manifestation... à Quiberon... celle de plus d'une 100aine de campeurs actuellement installé au sein du camping municipal.
Ils ont voulu protester contre le choix de la ville de confier les lieux à un gestionnaire privé. Ce dernier compte y investir beaucoup d'argent pour le transformer en camping de luxe, cinq étoiles. Les manifestants dénoncent un projet « haut de gamme à Quiberon » qui va les exclure de la presqu'île.
Le prix d'une semaine pour une famille de 4 personnes risque de passer de moins de 200€ à plus de 800.