Les réactions après l'annonce de François Hollande qui veut ratifier la charte des langues régionales ou minoritaires

5 juin 2015 à 4h49 par La rédaction

OCEANE FM
Pas d'enthousiasme débordant en Bretagne car c'est une signature qui a été mainte fois promise.<br>Pour Christian Troadec, le maire de Carhaix et porte-parole des Bonnets rouges, la ''ratification n'empêchera pas nos langues de disparaître si rien n'est fait par ailleurs''.<br>Nil Caouissin, le porte-parole de l'UDB ny voit ''qu'une annonce'' et demande des actes... Enfin, Emile Granville, du Parti-Breton, regrette que la France n'ai pas retenu tous les articles de la charte et craint qu'elle puisse remettre en cause l'enseignement par immersion pratiqué par les écoles Diwan."