Les élus montent au créneau pour s'opposer à la vente par Renault de la Fonderie de Bretagne

15 mars 2021 à 5h10 - Modifié : 15 mars 2021 à 5h12 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

L'usine, créée en 1965 à Caudan, près de Lorient, emploie plus de 300 personnes et fabrique des pièces de fonte pour voitures. Avec les sous-traitants, ce sont plus de 500 emplois qui sont directement concernés. Il y a un an, Renault avait déjà souhaité se séparer de la Fonderie, mais une mobilisation des employés et des élus avait sauvé le site.
Un an, rebelote, Renault estime que l'usine n'est pas rentable et cherche un repreneur. Une annonce qui provoque la colère de nombreux élus bretons, à commencer par le député morbihannais Jean-Michel Jacques


Écouter le podcast


Les salariés envisagent des actions, d'ici au 22 mars, date du prochain comité social et économique.