Les eaux de baignade sous surveillance

18 juillet 2019 à 2h12 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Les Agences Régionales de Santé contrôlent l'ensemble des sites de baignade une fois par semaine, ou tous les 15 jours, sur la côte comme sur les lacs, les étangs ou les rivières. A chaque fois, un prélèvement est effectué pour repérer la présence de bactéries indésirables... comme c'est le cas plage de St Colomban à Carnac.
Pour les sites de baignade en eau douce, la prolifération des cyanobactéries, les algues bleues, est particulièrement surveillée.


- Exemple à Carentoir, dans le Morbihan, à l'étang de Beauché, où Cédric Gicquel a enfilé ses cuissardes : le technicien du laboratoire départemental d'analyse s'apprête à prélever des échantillons d'eau à l'aide d'un instrument métallique d'un mètre de long Écouter le podcast


La quantité de cyanobactéries sera ensuite déterminée au laboratoire, à Saint-Avé, tout comme la présence de germes indésirables. Les résultats complets seront produits en 2 ou 3 jours, mais l'alerte peut être donnée en 24h si les premiers résultats observés s'avèrent inquiétants.


- De nombreux paramètres sont mesurés : la couleur, la transparence, la température de l'eau et de l'air, l'état des sanitaires à proximité, et bien sûr des échantillons d'eau sont prélevés pour mener deux analyses principales, comme l'explique Benjamin Richard, ingénieur sanitaire à l'Agence Régionale de Santé Bretagne Écouter le podcast


- Les cyanobactéries qui semblent de plus en plus présentes, d'année en année, sur les sites de baignade en eau douce. Alors est-ce une réalité ? Et doit-on redouter un fort développement de ces micro-algues à l'avenir, avec le réchauffement climatique ? La réponse de Benjamin Richard, ingénieur sanitaire à l'Agence Régionale de Santé Bretagne Écouter le podcast


Les résultats de ces analyses doivent être affichés par les municipalités, sur les sites de baignade. Cette année, en Bretagne, les eaux de baignade sont conformes aux règles européennes à 99%, seuls quelques sites sont fermés à la baignade.