Les charcuteries « Bien Élevées » de la société « Brocéliande » augmentent encore leur niveau d’exigence

15 février 2019 à 4h25 par Benoit DE MINIAC

Les 138 éleveurs de la marque sont désormais évalués à travers un référentiel de 130 critères liés au bien-être animal et au développement durable.
Une démarche qui s’ajoute au cahier des charges comprenant un élevage sans antibiotique ni castration des porcelets.
Parmi ces 130 critères, on note la propreté, la qualité de vie dans les salles d'élevage avec une faible densité des animaux, le respect de l'intégrité physique des animaux, la lutte contre le stress ou la peur ou encore la mise à disposition de matériaux de nidification pour les truies avant la mise-bas.
Sur un marché difficile, « Brocéliande » affiche en 2018 une croissance de l’ordre de 40% toutes références confondues.