Les cafetiers vannetais ne désarment pas face au musée Dédale

2 octobre 2018 à 2h43 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Depuis plusieurs semaines, ils sont opposés au fonctionnement, associatif, du café de ce lieu dédié au street-art. Leur président, Bruno Kerdal, demande au maire David Robo de mettre fin à cette concurrence déloyale. Il souligne que “le café ne devait être que l’annexe du musée, il en est devenu la locomotive !”... avant de réclamer que les cafetiers puissent bénéficier du même traitement, à savoir ''buvette extérieure sans autorisation, prise en charge d’une partie des loyers, des charges d’eau et d’électricité, d'une exonération des droits terrasse, des impôts et des taxes... ou encore la mise à disposition d’un parking et la possibilité d’organiser des manifestations chaque week-end".