Les 41 « pisseurs involontaires » de glyphosate de Moëlan sur Mer vont déposer plainte

3 octobre 2019 à 2h12 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Une plainte collective, après avoir reçu les résultats des analyses menées le 29 juin dernier.
Des résultats tous positifs, que ce soit les femmes, les hommes ou les enfants.
La painte va viser les fabricants des pesticides, les laboratoires et les décideurs qui donnent l’autorisation de mise sur le marché de ces produits.
Les pisseurs involontaires parlent “de mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteintes à l’environnement”.
Une autre « pisserie » est prévue à Trégunc, le 5 avril 2020.

Par ailleurs, la Coordination Rurale 44 devant la Mairie de Nantes pour dire non aux arrêtés anti produits phytosanitaires.
Le syndicat annonce une mobilisation lundi 7 octobre, à 10h30.
Un tracteur viendra symboliquement livrer les premiers arbres permettant de constituer une haie bocagère, proposition avancée par le syndicat pour sortir de cette crise. "Pour une meilleure cohabitation entre riverains et agriculteurs, nous souhaitons trouver un terrain d'entente et faire des propositions à la Maire, Johanna Rolland” explique Loïc Crespin, vice-président Coordination Rurale 44.