Le radar de la D775 entre Vannes et Questembert vandalisé

6 septembre 2017 à 4h55 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Il a été recouvert de peinture noire et ne peut plus flasher.
Un sort qu'il avait déjà subit à plusieurs reprises en 2014.
La préfecture rappelle que la destruction ou la détérioration d'un radar est passible de 45 000 € d'amende et de 3 ans d'emprisonnement.