Le président de la Société nationale de sauvetage en mer s'émeut de la fin de la sirène lors d'un départ en intervention à Arzon

7 janvier 2016 à 5h46 par La rédaction

OCEANE FM
C'était une tradition qui soulignait le travail des bénévoles.<br>Max Jacobée estime qu'elle avait une portée ''hautement symbolique mais aussi pédagogique''. Il craint par conséquence, ''une indifférence vis-à-vis de l'action de la SNSM''."