Actualités régionales

Le port du masque toute la journée peut-il avoir des conséquences négatives pour la santé des enfants ?

01 octobre 2020 à 07h35 Par Benoit DE MINIAC

Les chiffres de la covid en Bretagne.
On note 667 cas en 48h, avec un taux d'incidence de 60,8 cas pour 100 000 habitants et un taux de positivité de 5,1%.
193 personnes sont hospitalisées (chiffre en baisse) dont 17 en réanimation.
On note aussi 32 clusters, dont 24 en Ille et Vilaine (notamment en milieu scolaire et à l'université).
Depuis le 4 mai, plus de 517 000 tests ont été effectués en Bretagne.

Le port du masque toute la journée peut-il avoir des conséquences négatives pour la santé des enfants ? Des parents de collégiens s'inquiètent en tous cas, et disent observer chez leurs enfants des effets secondaires qui n'ont rien d'anecdotique. Ces parents sont de plus en plus nombreux à demander au gouvernement de revenir sur cette obligation. C'est le cas par exemple de Sophie, maman de deux jumeaux, âgés de 13 ans, élèves de 4ème dans un collège de Pont-l'Abbé, dans le Finistère

Écouter le podcast

Sophie se défend d'être une "anti-masque", elle n'est pas une militante, mais c'est en tant que maman qu'elle s'est penchée sur le problème. Elle ne nie pas la réalité de la pandémie, mais elle estime que le port du masque prolongé pour les enfants présente de véritables dangers

Écouter le podcast

L'Ehpad du Ponant à St Nazaire fermé pour confinement. Depuis le 22/09, 10 cas de covid ont été détectés.
On ignore comment le virus a fait son entrée dans l'établissement qui se retrouve contraint d'interdire toutes les visites un certain temps.
Les 75 résidants et le personnel ont tous subit un dépistage... de même que les personnes qui interviennent ponctuellement.
L’Ehpad privé Héol, situé juste à côté, n'est pas concerné par cette mesure.

Si à Aix et Marseille, ce sont les restraurants et les bars qui sont le plus en colère contre leur fermeture contrainte... en Ille et Vilaine se sont les gérants de salles de sport.
Ils ont eux aussi saisi le tribunal administratif pour réclamer l'annulation de l'arrêté de fermeture pour deux semaines.
Ils estiment ne pas être des lieux à risque pour la propagation de la covid, notamment grâce à la mise en place d'un process sanitaire strict depuis le 2 juin... et, qu'au contraire, la pratique du sport est un moyen de lutte contre la maladie.
Aucun cluster ne s'est déclaré dans une salle de fitness.
Jugement attendu dans la journée.