Le mauvais bilan de la sécurité routière et publique en Morbihan

26 octobre 2017 à 2h25 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Bilan présenté hier en préfecture et qui souligne notamment qu'entre janvier et août de cette année, la route a presque autant tué que sur l'ensemble de l'année 2016 (33 morts dont 60% de – de 34 ans). Et il reste la périlleuse période novembre-décembre.
Des accidents dont les causes restent principalement les mêmes : alcool ou drogues dans 50% des cas. La vitesse est en cause dans 6 de ses accidents.

Concernant la sécurité publique, les atteintes à l'intégrité physique des personnes sont en hausse de plus de 10%... De même que les violences physiques avec arme ou les vols.
Des agressions, majoritairement dans le cadre familiale et, encore, en lien avec l'alcool ou de produits stupéfiants.