Actualités régionales

Le Groupe JB Martin liquidé

04 juin 2020 à 08h54 Par Benoit DE MINIAC

L'entreprise de chaussures basée à Fougères (35), depuis presque un siècle, a été liquidée par le tribunal de commerce de Paris.
Une liquidation sans poursuite d'activité qui concerne son siège Bretillien mais aussi une 10aine de boutiques en France. Au total, 120 salariés se retrouvent sans emploi.
JB Martin était déjà bien fragile depuis son placement en redressement, en 2017, qui avait été levé en 2019 mais moyennant 70 licenciements.
La CFDT accuse l'actionnaire principal d'avoir laissé l'entreprise sans « capitaine » depuis octobre dernier... bien avant la crise sanitaire.

Toujours moins de cas de covid 19 en Bretagne.
Hier soir, on comptait :
- 15 malades en service de réanimation (-1 en 24h)
- 168 dans les autres modes d’hospitalisation (-8 en 24h)
- 1133 retours à domicile (+13 en 24h)
- et 253 décès.

Le nombre de cas, lui, depuis le 28 février est de 2886 (+2 en 24h) :
- 725 (+1 en 24h) en Ille-et-Vilaine
- 699 (- en 24h) dans le Morbihan
- 643 (+1 en 24h) dans les Côtes d’Armor
- 619 (- en 24h) dans le Finistère.

A Lamballe, deux élèves du collège du Sacré-Coeur sont tombés malades.
Leurs camarades, une 20aine au total, scolarisé en 6e et 5e ont donc été invités à rester chez eux... en attendant le résultats des tests PCR pour eux et leurs familles, comme le réclame le protocole de l'ARS. Certains élèves vont toutefois pouvoir retourner au collège dès aujourd'hui.

Ca y est, les campings peuvent rouvrir leurs portes !
Et certains l'ont fait dès le premier jour, mardi...
Bien leur en a pris puisque les vacanciers sont au rendez-vous. Emilie et Mathieu, venus du Pas de Calais, ont garé leur camping-car à Quiberon, au camping 3 étoiles “Do Mi Si La Mi”. Emilie est aide-soignante dans un hôpital, Mathieu est informaticien.
Ils ont travaillé sans interruption depuis le début de la crise, et sont plutôt soulagés d'avoir une semaine pour souffler

Écouter le podcast

"Paris ne fait plus rêver" : une étude publiée par le site "parisjetequitte" révèle que 54% des franciliens sont prêts à quitter la capitale dans les mois qui viennent.
Et la Bretagne pourrait bien en ressentir les effets...
Dans le secteur de l'immobilier, notre région connaît une forte attractivité après la crise sanitaire, et notamment en campagne depuis le confinement... Le regard de Nicholas Le Ny-Clarke : il est agent immobilier indépendant au sein du premier réseau de France "IAD". Il exerce en Centre-Bretagne, du côté de Loudéac. Il nous livre son constat des mois et surtout des semaines qui viennent de s'écouler

Écouter le podcast

Le plan de relance post-confinement ne doit pas oublier l'urgence écologique.
C'est le message d'un collectif d'associations bretonnes dans une lettre ouverte aux élus.
Une lettre dans laquelle il réclame « une Bretagne résiliente, solidaire et vivante face aux crises ».
Ses cosignataires, dont Nicolas Hulot, demandent aux élus « des engagements et des aides publiques orientés vers les enjeux sociaux et climatiques.