Le dispositif de vidéoprotection de Ploërmel est-il surdimensionné ?

29 octobre 2018 à 4h19 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

« oui » selon le rapporteur public qui vient de plaider pour que la cour administrative invalide l'arrêté préfectoral permettant à 40 caméras de surveiller les faits et gestes des ploërmelais. 40 caméras à Ploërmel, cela représente une caméra pour 239 habitants. « C'est trop » selon un collectif d'opposition qui a engagé cette action en justice, estimant que l'ampleur du dispositif « porte atteinte à la liberté d’aller et venir, au droit à l’anonymat et au respect de la vie privée et familiale ».
D'ailleurs, depuis 2 ans, et un premier jugement, ces caméras ne filment plus. Le maire de Ploërmel, Patrick Le Diffon, se dit prêt à revoir son dispositif mais il souligne aussi que la vidéoprotection aurait permis de diviser par deux la délinquance entre 2010 et 2015. La décision de la cour administrative est attendue cette semaine.