Le décès de Thierry Morfoisse est reconnu « accident du travail »

15 juin 2018 à 2h21 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Pour le Tribunal des affaires de sécurité sociale de St Brieuc, cet ancien employé de la société Nicol est bien mort en inhalant de l'hydrogène sulfuré, issu de la dégradation des algues vertes, en juillet 2009, à Binic (22).
Après un non-lieu en matière civil, dans cette affaire, ce jugement est « une grande victoire » pour la famille de la victime car le Tass reconnaît le lien entre algues vertes et décès.