Le CNPN veut protéger la ZAD de NDDL

21 juin 2018 à 2h40 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM


Le ''Conseil national de la protection de la nature'' vote une motion « sur la nécessité d’une agriculture non intensive respectant la biodiversité remarquable du site de Notre-Dame-des-Landes ». 
Un vote au nom de « la richesse biologique exceptionnelle du bocage ». Il réclame donc un système de polyculture-élevage, d’agro-écologie et d’agriculture bio dans la Zad.
Une ZAD dans laquelle pas moins de 146 espèces protégées sont recensées.
Selon le CNPN, elle « ne supporterait pas l’intensification agricole et notamment les apports d’engrais ».