Le « burn out » ne sera pas reconnu maladie professionnelle

8 novembre 2017 à 4h21 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

C'est ce qu'a annoncé, il y a quelques jours, la ministre de la Santé.
Agnès Buzyn a invoqué un rapport de la Haute Autorité de Santé qui souligne qu'il s'agit d'un « ensemble de symptômes » plutôt que d'une maladie à part entière.
Le Burn Out qui peut se repérer via plusieurs signes avant-coureurs comme la sensation d'être déprimé, l'anxiété, les troubles du sommeil et de l'alimentation, la consommation de drogues ou encore une dévaluation de sa qualité de vie. Ce jeudi à 20h, la Mutualité Sociale Agricole organise un ciné-débat gratuit, salle de l'Asphodèle à Questembert...


- animée notamment par Sophie Le Sage, psychologue à Vannes Écouter le podcast


- Autant de signes qui font dire à Sophie Le Sage, psychologue à Vannes, qu'il serait toutefois dangereux de croire qu'il existe des abus dans le domaine Écouter le podcast


Notez que chaque salarié a la possibilité de s'auto-évaluer avec le test de référence, mis au point en 2005. Test à retrouver en tapant ''Copenhagen Burnout Inventory'' dans un moteur de recherche.