La « Protection Judiciaire de la Jeunesse » veut combattre les caricatures

22 octobre 2018 à 2h22 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

La « Protection Judiciaire de la Jeunesse » veut combattre les caricatures et les idées reçues sur la prise en charge des mineurs délinquants ou en difficulté.
Ces centres fermés concernent moins de 5% de ces jeunes : le plus souvent, ils restent dans leur famille ou dans une famille d'accueil, et fréquentent un centre de jour.
Comme par exemple l'Unité Educative de Lorient. Les jeunes s'y présentent chaque matin, et participent à de nombreuses activités manuelles, culturelles, sportives.

1 - Parmi les jeunes accueillis à Lorient : John, 16 ans, déscolarisé, qui nous fait découvrir l'un des ateliers de son Unité Educative Écouter le podcast

2 - L'Unité Educative cherche avant tout à leur redonner confiance et estime de soi mais aussi à leur donner une motivation et une perspective professionnelle, comme l'explique Françoise Sania, directrice du centre de Lorient Écouter le podcast

3 - L'Unité Educative insiste sur l'hygiène de vie, avec des ateliers sur l'alimentation, le sommeil, le sport... car retrouver un rythme de vie sain est essentiel pour ces jeunes, comme le souligne Véronique Robert, professeur au centre de jour de Lorient Écouter le podcast

4 - L'ambiance à l'Unité Educative de Lorient est sereine, détendue : l'objectif est de maintenir une relation de confiance et respect mutuels avec les jeunes, comme l'explique Véronique Robert Écouter le podcast