La grogne monte chez les agriculteurs bio

2 octobre 2017 à 2h35 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

L'Etat vient d'annoncer qu'il allait se désengager des aides au maintien.
Ces aides financières permettent de soutenir les agriculteurs bio pendant 5 ans, après leur conversion.
Le gouvernement estime que devant le succès des produits bio, et leur valeur, c'est donc au marché de prendre le relais.


- Un raccourci sans lien avec la réalité du terrain, selon Patrick Guillerme. Il est éleveur laitier à Theix, près de Vannes, et par ailleurs président de la Fédération régionale des agriculteurs bio Écouter le podcast


- Une décision particulièrement injuste, aux yeux de Patrick Guillerme (président de la Fédération régionale des agriculteurs bio) . Pour lui, soutenir financièrement les agriculteurs après leur conversion, c'est préserver l'environnement, la santé des consommateurs et des producteurs... et au final faire des économies Écouter le podcast


- Ce sont les régions qui prendraient le relais de l'Etat, après 2018, pour le versement de ces aides... Ce qui posera des problèmes d'équité selon Patrick Guillerme ( président de la Fédération régionale des agriculteurs bio) Écouter le podcast


Si l'Etat ne revient pas sur sa décision, une manifestation est envisagée début novembre.