Actualités régionales

La covid 19 tend à disparaître en Bretagne

15 mai 2020 à 07h59 Par Benoit DE MINIAC

Le Point de situation sanitaire sur le Coronavirus en Bretagne.
Avec un virus qui tend à disparaître.
Hier soir, on comptait :
- 32 patients en service de réanimation (-1 en 24h)
- 257 autres modes d’hospitalisation (-11 en 24h)
- 973 retours à domicile (+16 en 24h)
- et toujours 232 décès.

Seulement 3 cas supplémentaires sont à signaler, soit un total de 2564 depuis le 28/02. C'est très faible.
- 681 (+1) personnes résidant en Ille-et-Vilaine 
- 649 (-) personnes résidant dans le Morbihan 
- 599 (-) personnes résidant dans le Finistère 
- 441 (+2) personnes résidant dans les Côtes d’Armor

J'ajoute que selon l'ARS, une bretonne pourrait avoir contracté la covid 19 dès le 28 novembre... lors d'un voyage Mexique... lors duquel est a transité par Roissy, avec un groupe de touristes chinois. Il s'agit d'une habitante de St Quay Portrieux (22), âgée de 73 ans.
De retour en France, elle avait été traitée pour une grippe.
Cette semaine, elle a été testée positive au covid 19.

Plusieurs dizaines de milliers d'élèves du premier degré ont donc fait leur rentrée, hier, en Bretagne.
Une rentrée deux mois après le début du confinement.
Ils ont retrouvé l'école mais pas forcément leur classe, ni leur professeur, division en petits groupes oblige... Les enfants comme leurs enseignants vont devoir s'habituer au respect des gestes barrières et à une nouvelle organisation de leur vie scolaire.
Les journées débuteront systématiquement avec le lavage des mains.

Des gestes adoptés par les plus grands sans trop de difficulté, mais pour les moins de 10 ans, c'est forcément un peu moins facile. Le premier bilan de Laëtitia et de Marie-Emmanuelle, enseignante en CP à l'école St Joseph d'Elven, dans le Morbihan

Écouter le podcast

Comme annoncé, l'accès aux plages va s'étendre ce WE en Bretagne.
Les préfectures bretonnes ont accordé 282 autorisations d'ouverture.
Notamment dans le Finistère et les Côtes d'Armor, depuis mercredi.
Mais aussi en Ille et Vilaine, à partir de demain matin, 8h.
Pour le Morbihan, une communication est attendue dans la journée. La plupart des maires des communes littorales ont fait une demande.
Rappelons que l'accès aux plages n'est possible que sous conditions : pas de bronzette, pas de rassemblement, de pique nique... Il faut rester en mouvement le temps d'une balade, d'une baignade ou d'une session de surf... et à condition d'être à moins de 100 km de chez vous.
Des contrôles sont prévus.

L'aide promise aux plus démunis par Emmanuel Macron sera distribuée à partir d'aujourd'hui en Bretagne.
138 000 foyers sont concernés.
Cette aide exceptionnelle de solidarité atteint une moyenne de 200€, soit une enveloppe de plus de 28M€.
Les bénéficiaires sont des allocataires du RSA, des chômeurs en fin de droit, ou encore des bénéficiaires de l'aide au logement.

CO CLI CAUX : pour "co livraison en un clic entre acteurs locaux".
Ce site internet né pendant le confinement concerne, pour le moment, les régions Bretagne-Pays de la Loire – Normandie. Il s'agit d'un service – gratuit - de mutualisation de stockage et de livraison, dédié aux producteurs locaux. Présentation avec le créateur de la plateforme, Nicolas Bonnet, au micro de Véronique André

Écouter le podcast

A ce sujet, la préfecture du Morbihan salue la mobilisation des acteurs des filières agricoles pendant la crise sanitaire.
Par la voix de Guillaume Quenet, son secrétaire général, elle souligne que « dans ce contexte exceptionnel, la profession agricole a su se réinventer, en proposant notamment de la vente directe et développer des circuits courts ».

L'Usine Invisible est sur les rails.
Cette initiative qui fait tâche d'huile en France, regroupe désormais 250 couturières en Morbihan.
Les collectivités leur fournissent la matière première et les indemnisent pour qu'elles produisent des masques en tissus, réutilisables.
8660 masques ont déjà été produits et distribués en début de semaine aux collectivités morbihannaises.
La cadence devrait passer à 17 000 masques / semaine à partir de lundi... et sans doute encore un peu plus d'ici fin mai.

En Vendée, une pétition a été lancée pour réclamer la réouverture du Puy du Fou.
Une initiatives d'élus locaux, soutenus par leurs collègues de Loire-Atlantique.
Hier soir, la barre des 11 000 signatures était atteinte.
Il s'agit de sauver l'économie vendéenne.
Les acteurs locaux refusent d'être traité différemment des zoos, des parc et jardins ou de certains grands centre commerciaux.

Une page se tourne à St Nazaire.
D'ici la fin du mois, les derniers tronçons de fuselage de l'A380, construit dans la Cité des Paquebots, rejoindront Toulouse, la maison-mère.
Le gros porteur est proche de la retraite... comme le Concorde avant lui.
Sa production s'arrête, 16 ans après ses débuts, faute de commandes suffisantes.
Crise sanitaire oblige, la cérémonie d'adieu prévue initialement n'aura pas lieu.
Notez qu'à St Nazaire, Airbus fonctionne cette semaine avec 70% de ses effectifs habituels.

Nouvel accident de la route mortel.
Hier vers 14h, à Guiscriff (56), un homme de 63 ans a trouvé la mort dans une sortie de route.
Il était passager d'une voiture, conduite par un homme de 40 ans, qui a percuté un arbre, pour une raison inconnue. Ce dernier a été hospitalisé à Lorient dans un état grave. Une enquête a été ouverte.

L'entreprise Lumibird victime d'une fraude à Lannion.
Une fraude aux moyens de paiement depuis le 16 avril.
Le préjudice s'élève à 3,8M€ pour ce spécialiste mondial du laser.
Une plainte a été déposée pour « détournement de fond ».
L'avenir de Lumibird n'est pas menacé par cette affaire.

A Vezin (35) un détenu de la prison a été placé en garde à vue après une tentative de prise d'otage sur un médecin psychiatre.
L'homme âgé de 28 ans avait menacé le praticien avec un objet tranchant.
Mais il n'a finalement pas été violent et a fini par se rendre.
Il réclamait son transfert dans une autre prison.