Actualités régionales

La covid 19 plus marginale que jamais en Bretagne

22 mai 2020 à 08h09 Par Benoit DE MINIAC

Au point quotidien d'hier soir, seulement
•   20 patient étaient encore en service de réanimation (-2 en 24h)
•   214 dans les autres modes d’hospitalisation (-3 en 24h)
•   1054 retours à domicile (+13 en 24h)
•   et 241 décès.

Le nombre de cas, lui, depuis le 28 février est de 2759 :
•   703 (+2) en Ille-et-Vilaine 
•   673 (+5) dans le Morbihan 
•   608 (+2) dans le Finistère 
•   578 (+41) dans les Côtes d’Armor

Notez que que l’évolution sur les Côtes d’Armor tient compte des résultats de la deuxième campagne de tests au sein de l’abattoir Kermené, sachant que certains cas sont localisés dans d’autres départements.

A l'heure où vous commencez à vous projeter sur vos prochaines vacances d'été, il semblerait que beaucoup d'entre vous se tournent vers le Camping Car ou le Van.
Des moyens de transport et de logement de vacances qui s'adaptent particulièrement bien à cette période du déconfinement. Mais qu'en est-il vraiment ? Comment s'illustre concrètement ce phénomène et quel budget cela représente ? Eléments de réponse auprès de "Sud Loire Caravanes 56", basé à Plougoumelen (entre Auray et Vannes), avec Nolwenn JEGAT, chargée de la location des véhicules

Écouter le podcast

Avec le retour du soleil, associé au WE de l'Ascension... et à l'autorisation de retourner sur les plages, il y avait du monde, hier, sur le littoral breton.
De St Malo à La Baule, les plages ouvertes ont largement été fréquenté.
La plupart du temps, les consignes de “plages dynamiques” ont été respectées. Les municipalités avaient envoyé leurs agents faire de la pédagogie et mener quelques contrôles.
Mais à La Baule, entre autre, la foule était au RDV... avec quelques adeptes de la bronzette (pratique interdite).
En cas d'abus répétés, certaines plages pourraient refermer... comme ce fut le cas en Morbihan à Erdeven, La Trinité sur Mer, St Philibert, Billiers et Damgan mercredi dernier.

Il n'y a pas que les plages qui ont rouvert.
Le préfet du Morbihan a autorisé, à titre dérogatoire, l’ouverture de certains musées, monuments et parcs animaliers, depuis hier.
Une ouverture conditionnée au respect de la mise en place effective des mesures de contrôles et d’organisation de nature à garantir le respect des mesures d’hygiène et de distanciation physique.
On trouve notamment le Moulin de Pen Castel à Arzon, la Forteresse de Largoët à Elven, le Musée de l'Abeille au Faouet, le Poète Ferrailleur à Lizio, le Musée des Arts et métiers de St Gildas de Rhuys, le Village de l'An Mil à Malrand ou encore le Tropical Parc de St Jacut les Pins.

A St Nazaire, la valse des paquebots.
Hier, l'armateur Celebrity Cruise a envoyé un de ses navires récupérer 300 membres d'équipages bloqué depuis le 18 mars à bord du Celebrity Apex, pour cause de confinement.
Mercredi, la préfecture de Loire-Atlantique indiquait qu'il n'y avait plus aucun cas positif à bord.
Le navire a pu reprendre le large, vers La Rochelle, vers 17h.
Mais l'opération n'est pas terminée : il reste 200 personnes sur le Celebrity Apex dont les modalités d'évacuation ne sont pas connues.

Vous le savez, le port du masque est obligatoire à St Malo... mais aussi au Mont St Michel.
Un masque qu'il faut porter dès les parkings et dans les navettes qui vous amène jusque dans les ruelles du Mont... de 10h à 18h.
Une obligation à partir de 11 ans, mais pas aux personnes en situation de hancicap.

Avec le confinement, une grande partie de la population française a découvert le télétravail.
Anne Charlotte Dupont, psychologue du travail, fait une distinction entre le télétravail choisi et subi.
Pour cette dernière catégorie, les deux derniers mois ont pu être compliqués. Matériel à trouver, pas d'espace dédié chez soi... Ecoutez-la

Écouter le podcast

1400 litres de gel hydroalcoolique.
C'est la quantité produite par la société Socomore, installée à Vannes.
Une production exclusivement à destination des personnels de santé et des EHPAD.
Socomore, spécialisée dans l'aéronautique, a modifié sa production le temps de la crise sanitaire.