L'épidémie de Covid 19 sur un plateau en Bretagne

10 avril 2020 à 3h44 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Les chiffres le confirment avec seulement 60 cas de plus en 24h (soit un total de 1520).
Mais surtout,
- 132 malades en service de réanimation (-4 en 24h)
- 294 en hospitalisation conventionnelle
- 57 en soins de suite et réadaptation
- 394 retours à domicile (+26)
- 5 en psychiatrie
- 1 en urgence


Et dans le cadre des prises en charge hospitalière, on déplore 108 décès (+2 en 24h).


Et même si la Bretagne est la Région la moins affectée, désormais, la préfecture incite à la poursuite des efforts, en matière de confinement et des gestes barrières.
L’organisation et l’anticipation de notre système de santé permettent d’éviter la saturation de l’accueil en réanimation et garantissent, à chaque patient, une prise en charge de qualité selon les critères médicaux en vigueur habituellement.
Il est donc essentiel de poursuivre dans cette voie jusqu’à ce que les conditions du déconfinement soient réunies.


Vingt-cinq préfets ont déjà donné leur feu vert, dont ceux des 4 départements bretons...
L’association « Eau et Rivières de Bretagne » dénonce une décision « scandaleuse ».
Celle de la charte proposée par la FNSEA permettant de réduire les distances de protection entre les zones d’épandage des pesticides et les habitations.


Nous sommes le 10 avril, et dans moins d’un mois le muguet…
En Loire-Atlantique où près de 80 % des brins sont produits, les horticulteurs sont inquiets.
La cueillette doit débuter dans dix jours, sauf que, cette année, impossible de savoir où le muguet pourra être vendu.
Les producteurs attendent les prochaines annonces concernant les fleuristes et jardineries.


Dans le Morbihan, un habitant de Guégon propose une action pour celles et ceux qui ont du muguet dans leur jardin.
Il les invite à réaliser des petits bouquets, de quelques brins, accompagné d'un message de soutien au personnel soignant, mais aussi à tous ceux qui continuent à travailler en cette période de confinement.
Des bouquets qu'il souhaite voir fleurir, d'ici le 1er mai, sur les rebords de fenêtre, les portails, les boîtes aux lettres ou ailleurs.
Ecoutez Gilbert Guillo


Écouter le podcast


Écouter le podcast


Depuis le début de la crise sanitaire, la préfecture de la Morbihan est mobilisée aux côtés des associations et des collectivités locales.
Une mobilisation pour apporter son soutien aux personnes les plus fragiles.
Depuis mercredi, des chèques de services sont distribués aux personnes sans domicile ni ressource qui n’ont accès ni à une offre d’aide alimentaire, ni à un service de restauration, ni aux produits de première nécessité. Des chèques distribués par les associations AMISEP et Sauvegarde 56.
Au total, 507 chéquiers de services seront distribués aux personnes en situation de précarité, soit plus de 17000 €.
Les chéquiers sont composés de 10 chèques d'une valeur de 3.5 €.
Ils peuvent être utilisés pour l’achat de denrées alimentaires, de produits d’hygiène et de produits à destination des enfants en bas âge (valable durant toute la période de crise sanitaire).


Par ailleurs, la Ville de Rennes, elle, propose de distribuer des masques en tissu à tous les habitants.
Un plan de distribution est en cours.
Le Département de Loire-Atlantique, lui, a commandé un million de masques. La distribution a commencé cette semaine…
Et à Brest, des appels solidaires ont été lancés pour obtenir des surblouses et des charlottes.
À Brest, où le CHRU recherche des couturières pour fabriquer des surblouses, justement…
L’hôpital fournira le tissu, et s’occupera du transport… Un appel a été lancé sur les réseaux sociaux.


Sports. A la veille du WE de Pâques, les habitués du SPI Ouest France vont se sentir orphelins.
Vous le savez, la Grand Messe de la voile en baie de Quiberon a été annulé et reporté fin septembre.
Pourtant, les organisateurs ne vous ont pas oublié complètement.
Ils ont trouvé une solution virtuelle pour partager, quand même, les plaisirs de la régate.
Ça débute aujourd'hui même... devant votre écran... Les explications d'Olivier Porte, directeur commercial et marketing OUEST FRANCE


Écouter le podcast