Grève d'une partie des salariés de la centrale électrique de Cordemais

30 mars 2018 à 2h41 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Une action menée, hier, à l'appel de la CGT. Le syndicat voulait faire pression afin d'obtenir un moratoire sur la fermeture des centrales à charbon... prévue pour 2022. Un moratoire afin de se donner le temps d'étudier la conversion de la centrale à la biomasse et la captation du CO2 grâce à des micro-algues.

A St Nazaire, une partie des salariés du Carrefour Market de la Ville-Port sera en grève demain. Toujours à l'appel de la CGT, ils entendent faire pression à l'heure des négociations sur les salaires. Le syndicat se bat pour « imposer une autre répartition des richesses » et pour refuser l'ouverture du magasin le dimanche.