Gilets jaunes : le gouvernement tente d'apaisement

5 décembre 2018 à 4h29 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Hier, le 1er Ministre a annoncé une série de mesures pour calmer la colère des français : suspension de la hausse des taxes sur les carburants, suspension du nouveau technique pour les véhicules diesel ou encore le gel du prix du gaz et de l'électricité.
Le gouvernement promet aussi un large débat sur la fiscalité et les dépenses publiques.

Dans la foulée, les réactions ne se sont pas fait attendre.
L'opposition estime ces mesures « bien tardives » même si l'ouverture d'un dialogue est « salué ». Des mesures « qui prennent en compte « la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, mais pas le vase en lui-même ». Pour beaucoup, le terme « suspension » n'est pas une réponse.

Du côté des gilets jaunes, difficile, voire impossible de trouver des manifestants satisfaits... Même si ce moratoire sur la hausse de la taxe sur le carburant était la revendication d'origine du mouvement.

- Mais pour Pascal, agent de maîtrise et  porte-parole des Gilets jaunes de Lorient, ces propositions arrivent trop tard Écouter le podcast

– A Lorient, les Gilets jaunes veulent des mesures ambitieuses et rapides pour augmenter le pouvoir d'achat, comme l'explique Florence, gérante d'auto-école et porte-parole des Gilets jaunes de Lorient Écouter le podcast

– Du coup, la mobilisation continue. A Lorient, les Gilets jaunes se structurent : ils se coordonnent désormais au niveau de la Bretagne sud, se dotent de porte-paroles, et veulent maintenant consigner leurs revendications noir sur blanc. Ces doléances seront accompagnées de propositions de solutions comme par exemple d'utiliser l'argent du CICE - le Crédit d'impôt compétitivité dont bénéficient les entreprises. Ecoutez Pascal Écouter le podcast

– A Lorient, les propositions du gouvernement ne sont pas à la hauteur de la crise. Les Gilets jaunes s'estiment incompris par les politiques, et ils sont nombreux aujourd'hui à demander la dissolution de l'Assemblée nationale, à l'image de Pascal Écouter le podcast

A Lorient, les Gilets jaunes comptent donc poursuivre le mouvement. Ils ont notamment rebloqué le dépôt pétrolier suite au départ des patrons d'entreprises des TP. Ils envisagent de nouvelles actions, et une assemblée générale est prévue d'ici la fin de la semaine pour finaliser les revendications.
A Vannes, de nouvelles actions se préparent pour samedi-dimanche.
A Montoir de Bretagne, les gilets jaunes restent mobilisés mais la circulation routière n'est pas coupée et la tension des derniers jours semble reculer.

Quant aux lycéens, ils restent eux aussi mobilisés. Au lycée Brocéliande, à Guer, une 60aine d'entre eux sont en grève, sur les 1300 élèves que compte l'établissement.
Ils protestent contre Parcoursup, contre la réforme du Bac prévue en 2021 et contre le Service National Universel.

J'ajoute cet appel de la CGT.
Le syndicat appelle à manifester, demain, devant le chantier naval de St Nazaire, dès 9h du matin. Il entend réclamer « un meilleur partage des richesses ».