Et si NDDL était abandonné ?

28 novembre 2017 à 5h52 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Après un nouveau dimanche de mobilisation, les anti-NDDL réfléchissent à leur action... au cas où le gouvernement mettrait un terme définitif au projet d'aéroport. En cas de victoire, ils souhaitent créer une structure en charge de la gestion des
terres... Une structure sur le modèle du Larzac où les paysans de l'époque avaient contraint l'Etat à renoncer à son projet de camp militaire. Ils avaient ensuite mis en place une société civile en charge de la restitution des terres.
L'ACIPA, principale association d'opposition à NDDL, entend faire de même avec la mise en place d'un appareil juridique lui permattant d'être ''crédible aux yeux de l’État''.



J'ajoute que le rapport d'expertise ne sera pas remis au Premier Ministre le 1er décembre, comme prévu, mais une semaine plus tard... car Edouard Philippe doit d'abord revenir de son voyage en Nouvelle-Calédonie.