En bref

19 août 2020 à 4h48 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

A Kervignac (56), l'organisateur du stage de survie lors duquel un jeune homme de 26 ans a perdu la vie a été mis en examen.
Une mise en examen pour homicide involontaire mais aussi pour faux et usage de faux.
John Malardé a également été placé en détention provisoire le temps de l'enquête.
Une enquête qui va devoir déterminer comment l'un des stagiaires du stage a-t-il pu cuisiner et consommer une plante toxique avant de succomber à son poison.



A Lannion (22), la découverte d'un cheval égorgé dans un champ.
L'animal a été retrouvé mort par ses propriétaires hier matin.
Selon toute vraisemblance, il a reçu un coup de couteau au niveau de la jugulaire, dans la nuit de lundi à mardi.
Une plainte a été déposée à la gendarmerie.
Pour le moment, il semble prématuré de faire un lien avec la dizaine de chevaux retrouvés mutilés ces derniers mois.



A Brest, il ne passe pas inaperçu.
Le paquebot de luxe, “Explorer of the Seas” est en escale “entretien” dans le port.
Une escale de 4 semaines lors de laquelle le chantier Damen Shiprepair va vérifier, entre autre, l'état de ses propulseurs et de ses stabilisateurs.



Justice. Le tribunal de commerce de Rennes donne raison au Manoir du Petit Corcé.
Ce restaurant situé à Nouvoitou, près de Rennes, tentait d'obtenir de son assureur, Groupama, des indemnités de perte d'exploitation suite au confinement.
L'établissement, fermé depuis le 15 mars, n'a pas encore pu rouvrir puisqu'il est spécialisé dans l'accueil de mariages ou de séminaires.
Il réclamait une indemnisation au titre de son assurance multirisque professionnelle « toute option ». Après une tentative de médiation qui a échoué, le juge donné raison aux couple de restaurateurs et condamné l'assureur à verser 220 000 €.
Mais Groupama a indiqué vouloir faire appel.