Deux physiciens rennais percent le secret de la dyslexie

18 octobre 2017 à 2h41 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Albert le Floch et Guy Ropars ont les honneurs de la prestigieuse revue « The Royal Society » qui publie leur travaux de recherche.
Les deux scientifiques y expliquent que le mal qui touche 10% de la population mondiale (soit 700 millions de personnes) vient des yeux.
Chaque individu possède, dans chacun de ses yeux, une tache de Maxwell qui filtre la lumière bleue. Taches qui ne sont pas identiques à gauche et à droite chez les personnes non-dyslexiques.
Chez les personnes atteintes, au contraire, les deux taches sont les mêmes et perturbent le cerveau dans sa phase d’interprétation de ce qu'il voit... Il peut ainsi lire un « b » quand il voit un « d ».
De quoi modifier l'approche thérapeutique de la dyslexie.