Des totems signalétiques unilingues avaient été démontés l'été dernier à l'UBS à Vannes

19 février 2016 à 5h50 par La rédaction

OCEANE FM
Mardi prochain, l'auteur présumé des faits va comparaître. Il s'agit d'un militant de l'association Aïta qui dénonçait ainsi le recul de la présence de la langue bretonne au sein l’UBS. Il avait déposé les totems sur le stand de l'Université installé au FIL."