Actualités régionales

Déconfinement : c'est parti !

12 mai 2020 à 08h14 Par Benoit DE MINIAC

Commençons avec le point de situation sanitaire en Bretagne.
Hier soir, on comptait :
43 patients en service de réanimation (+1 en 72h*)
282 dans les autres modes d’hospitalisation (-8 en 72h*)
920 retours à domicile (+14 en 72h*)
et 230 décès.

Le nombre de cas, lui, depuis le 28 février, atteint 2551, ainsi répartis :
678 (+1) personnes en Ille-et-Vilaine 
647 (+5) dans le Morbihan 
598 (+4) dans le Finistère 
436 (+16) dans les Côtes d’Armor

auxquelles s’ajoutent :
128 (-64**) personnes ne résidant pas en Bretagne 
64 (+59**) personnes dont les départements de résidence ne sont actuellement pas encore connus.

J'ajoute que d'après l'Insee, la mortalité due au covid 19 a eu peu d'impact sur les taux moyens de décès en Bretagne entre le 2 mars et le 19 avril (+2% sur l'ensemble de la région).
Et en détail, ça donne :
-2% dans le Finistère,
+2% en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes d'Armor,
Et +8% en Morbihan.
En Loire-Atlantique, par contre, la mortalité moyenne a augmenté de 14%.

En ce premier jour de déconfinement, hier, la vie a repris doucement.
Les enseignants du premier degré ont notamment repris le chemin de l'école (au moins pour une bonne partie d'entre eux). C'était la prérentrée, qui se poursuit souvent ce mardi.
Il faut reconfigurer les lieux pour pouvoir appliquer les mesures de sécurité sanitaire.
La rentrée des élèves, ce sera jeudi dans une grande partie des établissements bretons.
Ce sera le cas par exemple à l'école St Joseph d'Elven, près de Vannes... où Marie, enseignante en CM2, prépare sa salle de classe

Écouter le podcast

Dans un premier temps, jusqu'à fin mai, ce sont les élèves de CP, CE1 et CM2 des familles volontaires qui seront accueillis, à l'école St Joseph d'Elven, en plus des élèves prioritaires de tous niveaux. Cette semaine autour de 220 élèves seront accueillis, sur un effectif total de 585.


Concernant l'accès au plage, la préfecture de Bretagne confirme que l’accès au littoral pourra être autorisé au cas par cas, sur demande des communes concernées.
Les préfectures ont donc dès à présent ouvert le dialogue avec les maires, en perspective de ces ouvertures éventuelles. Ouvertures qui seront accordées sous réserve de la mise en œuvre d’un dispositif garantissant le respect des règles de sécurité sanitaire.
Mais en attendant que ces discussions aboutissent, les plages et les espaces littoraux demeurent fermés.

Alors que le déconfinement débute tout juste en France et en Bretagne... nous avons commencé hier à reprendre – un peu – de notre vie d'avant.
Sortir, se rencontrer, consommer, profiter de la nature... tout en restant vigilant et respectueux des gestes barrières.
A cette occasion, la LPO appelle tous les français à "s'émerveiller tout en respectant la faune et la flore sauvages". Son président, Alain Bougrain Dubourg, lance un appel à la vigilance en ce moment de déconfinement.
En effet : la nature a profité de cette période pour se développer sur des zones où elle n'était plus habituée à proliférer, et au moment où nous sortons tous progressivement de notre "tanière", nous pourrions, si nous ne faisons pas attention, créer des dommages importants sur les animaux et les plantes. Ecoutez Alain BOUGRAIN DUBOURG

Écouter le podcast

Le projet de réouverture d'une usine de masques, à Ploufragran (22), avance.
Hier, l'homme d'affaire libano-suisse, Abdallah Chatila, a visité le site de l'ancienne entreprise Chaffoteaux, avec plusieurs élus locaux et d'anciens salariésde l'usine de masque de Plaintel, qui a fermé en 2018.
Il a confirmé son ambition d'investir 15M€ pour relancer les 25 000 m² du site.
Deux machines de confection aurait déjà été commandées.
La production de masques FFP (1, 2 ou 3) pourrait débuter fin 2020.

Sur le front économique, il n'y a pas que de mauvaises nouvelles.
Le groupe agroalimentaire Sovipor-La Trinitaise, installée à la Trinité-Porhoët (56) et à Merdrignac (22), vient de retrouver un repreneur: le groupe SMV-TDI.
Ce qui assure l'avenir de 111 salariés sur 137. Des salariés spécialisés dans la découpe, la transformation et la commercialisation de dinde.
Leur entreprise avait été placée en redressement judiciaire le 19/02 dernier.

Enfin, cet accident du travail mortel hier matin à Pontivy.
Un employé d'une entreprise de couvertue a fait une chute d'environ 15m sur un chantier.
Une chute depuis le toit d'un entrepôt, alors qu'il était seul.
Les tentatives de réanimation sont restées vaines.
Une enquête a été ouverte.