Dans le dossier de la vente du chantier naval STX de St Nazaire, le patron de Fincantieri hausse le ton

8 septembre 2017 à 5h44 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Giuseppe Bono s'exprime dans le quotidien Italien. Une ITW dans laquelle il menace de ne plus se porter acquéreur si la France persiste à refuser une prise de capital à hauteur, minimale, de 51%. “S”il n'y a pas d'accord avec la France, on trouvera d'autres partenaires dans le Monde... La santé de Fincantieri ne dépend pas de cette consolidation” explique-t-il.