Brexit « dur » ? La Bretagne est-elle prête ?

17 octobre 2019 à 3h26 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Le 31 octobre, c’est dans 14 jours... et il y a maintenant une forte probabilité pour que ce soit le jour du Brexit.
Et peut-être un Brexit « dur », c'est à dire sans accord avec l’Union européenne.
Ce serait donc la fin de la libre circulation des biens et des personnes entre le Royaume-Uni et la France.
En Bretagne, autour de 500 entreprises commercent avec le Royaume-Uni : principalement dans le secteur de l'agroalimentaire, des pièces détachées automobiles ou encore des systèmes électriques. L'enjeu économique est donc de taille. Alors la Bretagne est-elle prête en cas de Brexit dur ?
La réponse de Vincent Lagoguey, sous-préfet de Saint-Malo, chargé de la coordination Brexit :

Écouter le podcast

En Bretagne, les services de l’Etat se préparent donc à un rétablissement des droits de douane et des contrôles, dans les ports et les aéroports, tout spécialement à Roscoff et à Saint Malo. Pour aider les entreprises qui exportent au Royaume-Uni, ou importent, une série de réunions est programmée et un numéro vert a été spécialement mis en place : le 0 800 800 106.