Après plus d'un mois de mobilisation des GJ, de nombreuses communes ont ouvert des cahiers de doléances

27 décembre 2018 à 5h38 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Des cahiers à disposition des habitants dont le contenu doit venir alimenter la grande concertation mise en place par le gouvernement à partir de la mi-janvier. Ils avaient été lancés à l'origine par l'association des maires ruraux de France. En Bretagne, les communes se sont massivement engagées dans cette démarche. Saint Gonnery, près de Pontivy, dans le Morbihan, a été l'une des premières à s'y être investi. Une partie des 1100 habitants ont apporté une contribution : de simples « coups de gueule » mais aussi de longs textes argumentés.

- Mais que trouve-t-on exactement dans ce cahier, quels sont les thèmes abordés ? Petit aperçu avec le maire de Saint Gonnery, Claude Viet Écouter le podcast

- Parmi ces contributions, celle du maire lui-même. Claude Viet y fait référence à la question des 80 km/h sur les RD... Une mesure qui, selon lui, a joué un rôle clé dans le déclenchement de la crise actuelle Écouter le podcast

- Le maire de St Gonnery, Claude Viet, veut ainsi attirer l'attention du gouvernement sur le fossé qui se creuse entre communes rurales et communes urbaines Écouter le podcast

- Mais le maire, Claude Viet, croit-il véritablement à l'efficacité de ces cahiers de doléances ? Peuvent-ils nourrir et apaiser le débat ouvert par les Gilets jaunes ? Ecoutez sa réponse Écouter le podcast

Le contenu des cahiers de doléances sera transmis aux préfets, aux députés et sénateurs. Ils sont ouverts jusqu'au 15 janvier.