Après Fanch et son « tildé »... voici Derc'hen et son « apostrophe »

24 janvier 2018 à 5h56 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Les parents de ce petit garçon né à Rennes le 21 août dernier se sont vu refuser le prénom breton de leur enfant à cause ce signe diacritique.
Comme pour Fanch, la ville de Rennes s'est appuyée sur une circulaire de 2014 pour signaler aux parents l'impossibilité d'enregistrer le prénom Derc'hen.

« Incompréhensible » selon l'association Skoazell Vreizh qui rappelle que l'apostrophe se rencontre très souvent dans des prénoms et des noms bretons depuis des années... y compris pour des enfants nés récemment.