A Augan, L'éleveur de lapins mis en cause par l'association L214 se défend

1er octobre 2020 à 3h32 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Il estime respecter la réglementation, « ne pas torturer les animaux » et avoir travailler toute sa vie pour « nourrir les gens ».
Il reconnaît que les méthodes d'élevage françaises ne sont pas parfaites et qu'on doit la changer mais « on ne nous laisse pas respirer ».