28 parlementaires bretons soutiennent le réseau des écoles Diwan

27 juin 2018 à 3h07 par Benoit DE MINIAC

OCEANE FM

Ils en appellent officiellement à Emmanuel Macron pour qu'il prenne conscience de l'importance des emplois aidés pour le faire vivre.
Ils réclament donc la création d'un nouveau dispositif de salariés non-enseignants, une refonte du forfait scolaire et une contractualisation des écoles dès leur ouverture.


Par ailleurs, concernant ces 15 élèves de Terminale du Finistère qui ont rendu leurs copies du Bac de mathématiques rédigées en breton... les correcteurs ont eu comme consigne de les corriger en français « comme si de rien n'était ». Pas forcément évident pour ces professeurs qui ne maîtrisent pas tous le breton...