Les amoureux de la Bretagne et de son Histoire sous le choc

AFP
16 avril 2018
Par Benoit DE MINIAC

On a volé le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne.
Un écrin exceptionnel qui était conservé au musée Dobrée, à Nantes, depuis 1886.
Cette pièce d’une valeur inestimable fabriquée en 1514 a été dérobé dans la nuit de vendredi à samedi. Une statue hindoue dorée et un ensemble de monnaie d’or ont également disparu.
Un vol condamné par le Conseil départemental 44, propriétaire du musée, qui a porté plainte. Son président, Philippe Grosvalet, rappelle que le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne « a été sauvé de la fonte après la Révolution » qu'il « appartient à notre Histoire ».

Le comité Anne de Bretagne, pour sa part, se propose de jouer le rôle de médiateur confidentiel entre le propriétaire et les voleurs. Objectif : récupérer l’œuvre d’art, s’il est encore temps... à conditions que les voleurs veuillent bien monnayer ce qu’ils ont volé.